La politique environnementale
. .
Accueil

Newsletter

La politique environnementale

Le Ministère tunisien de l’environnement et du développement durable (MEDD) est chargé de mettre en œuvre la politique de l’Etat tunisien en matière de protection de l’environnement et la rationalisation de l’exploitation des ressources naturelles.

Le MEDD vise, à travers les programmes qu’il développe, à protéger la santé humaine, et la biodiversité, à lutter contre les nuisances et à appuyer les différents secteurs économiques.

Le MEDD, ainsi que les entreprises sous sa tutelle, ont développé plusieurs programmes dont notamment:

L’assainissement:

La Tunisie a mis en œuvre plusieurs programmes, depuis la création de l’Office national de l’Assainissement, qui lui ont permis d’atteindre les résultats suivants:

  • Un taux de raccordement au réseau public d’assainissement de 88,7 %
  • Un réseau d’assainissement comprenant 106 stations d’épuration réparties sur tout le territoire tunisien.
  • La réutilisation de 30 % des eaux usées traitées, dans les domaines écologique et agricole.
  • Le programme actuel de transfert des eaux usées traitées vers les régions intérieures permettra d’amener le taux de réutilisation à environ 50 % à l’horizon de 2014.

La gestion des déchets

La gestion des déchets en milieu urbain représente une composante principale de l’amélioration du cadre de vie et de la protection de l’environnement.

En sus de l’instauration, depuis 2005, d’une institution spécialisée, l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED), plusieurs programmes ont été engagés:

  • La gestion des déchets ménagers et assimilés, à travers l’instauration d’un réseau de 10 décharges contrôlées et 48 centres de transferts en exploitation, et de 10 autres décharges contrôlées et 60 centres de transfert en cours de réalisation, permettant de porter le taux de gestion des déchets ménagers dans les décharges contrôlées de 45 % en 2007 à 93 % en 2011.
  • La gestion des déchets industriels, à travers la réalisation d’une décharge spécialisée en 2007 à Jradou (Zaghouan) et de 3 centres de transfert couvrant tout le territoire national et permettant le traitement d’environ 60% des déchets industriels et spéciaux.
  • La mise en place d’un système de gestion durable des déchets hospitaliers.
  • Le développement des filières de collecte et de valorisation, comprenant notamment les déchets plastiques, les piles et accumulateurs usagés, les huiles usagées.
  • La valorisation des déchets organiques pour la production de l’énergie électrique.

La Protection des ressources naturelles

La Tunisie a accordé, un intérêt particulier à la préservation des ressources biologiques et des écosystèmes naturels, et ce à travers plusieurs programmes dont notamment:

  • L’instauration d’un réseau d’aires protégées permettant de mettre en exergue la variabilité et la richesse de la diversité biologique des écosystèmes désertiques et oasiens, marins, montagneux, humides. Ce réseau couvre, actuellement, environ 6% de la superficie totale de la Tunisie.
  • La construction et la mise en activité, depuis 2007, de la Banque Nationale des Gènes, permettant le stockage et la valorisation d’environ deux cent mille échantillons de souches génétiques floristiques et faunistiques locales.

La promotion de l’esthétique urbaine

Plusieurs programmes ont été engagés pour améliorer les conditions de vie dans les agglomérations urbaines, et développer des activités de sensibilisation et de loisirs en harmonie avec la nature et le respect de l’environnement. Parmi les principaux programmes:

  • Le programme de réalisation des parcs urbains, qui a permis de réaliser 36 parcs urbains, répartis sur tous les gouvernorats.
  • Le programme national des boulevards de l’environnement, qui a permis l’aménagement d’un boulevard de l’environnement dans chaque municipalité, sur tout le territoire tunisien (264 municipalités).
  • Le programme national de promotion des espaces verts, qui a permis d’augmenter le taux d’espaces verts de 4,4 m2 par habitant en 1994 à 16,23 m2 par habitant en 2009.
  • Le programme national des circuits d’écotourisme : dans une démarche globale, visant le développement durable du secteur du tourisme, le MEDD est en train de mettre en œuvre des circuits écotouristiques : le circuit de la mémoire de la terre, le circuit de l’olivier, le circuit des forêts tunisiennes, le circuit de l’eau de Zaghouan à Carthage, le circuit des villes andalouses, le circuit des îles tunisiennes.

La mise à niveau environnementale

La Tunisie a connu, depuis 1989, un développement économique remarquable, dans les différents secteurs de production (agriculture, industrie, tourisme, service)

Dans une perspective d’intégration des préoccupations environnementales et d’une contribution active à la préservation de l’environnement dans les zones industrielles et en vue d’améliorer la compétitivité économique de l’entreprise, plusieurs programmes ont eté mis en place, visant notamment à :

  • Développer des normes environnementales nationales, incitant les entreprises tunisiennes à mettre en œuvre des programmes de préservation de l’environnement, de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles (énergie, eaux, sols,…) et de gestion durable des déchets.
  • Accompagner et renforcer les capacités des entreprises pour l’obtention des certificats internationaux relatifs à la gestion et au respect de l’environnement (ISO 14000,)

L’appui aux entreprises

  • Mise en place du fonds de dépollution (FODEP) ; ce fonds a permis de fournir aux entreprises industrielles un soutien financier, sous forme de subventions, atteignant 20% du coût des projets de dépollution industrielle.
  • Le soutien et l’appui aux investisseurs privés pour la conception et la mise en œuvre des projets de réduction des gaz à effet de serre, dans le cadre du mécanisme de développement propre du Protocole de Kyoto.
  • La mise en place d’un portail regroupant toutes les entreprises opérant dans le domaine de l’environnement :
    • www.pagesvertestunisie.com
  • L’organisation d’un forum international relatif à l’investissement dans le domaine de l’environnement « Green Ifriqiya » une fois tous les 2 ans. Deux sessions ont été organisées en 2007 et en 2009.

Les acteurs du développent durable en Tunisie

  • MEDD : Le Ministre de l’environnement et du développement Durable: participe à l’élaboration de la politique de l’Etat en matière de protection de l’environnement et de gestion durable des ressources naturelles.
  • ONAS : Office National de l’Assainissement:lutte contre la pollution hydrique, par le traitement des eaux usées.
    • www.onas.nat.tn
  • ANPE : L’Agence National de Protection de l’Environnement: applique les programmes du MEDD en matière de lutte contre la pollution par le contrôle des activités économiques et leurs rejets et veille au respect de la réglementation environnementale.
  • ANGED : l’Agence Nationale de Gestion de Déchets: applique les programmes visant une gestion durable de tout type de déchets.
  • APAL : L’Agence de Protection et de l’Aménagement du Littoral: a pour mission la protection des zones humides sensibles.
  • CITET : Centre International des Technologies de l’Environnement de Tunis: participe à promouvoir les nouvelles technologies environnementales et aide les entreprises à adopter des processus de production propre.
  • OTED : L’Observatoire Tunisien du Développement Durable: prépare l’état annuel de l’environnement et calcule les indicateurs de développement durable.